Conclusion

Même si le bras bionique est difficilement accessible du fait de son coût très important et compte tenu qu'il n'est pas encore réalisé et disponible en France, les scientifiques travaillent sur des évolutions futures. En effet, ils cherchent à :
  • apporter une meilleure maîtrise du contrôle neuronal afin que les patients puissent oublier la présence de la prothèse ;
  • utiliser des matériaux plus résistants, plus légers et encore mieux acceptés par l'organisme ;
  • installer de nouvelles batteries, plus légères, dont l'autonomie sera plus importante et qui seront faciles à charger ;
  • utiliser des moteurs peu consommateurs et résistants aux chocs, car il ne faut pas oublier que la prothèse est dédiée à un usage quotidien ;
  • créer une peau et des poils artificiels plus naturels que ceux déjà existants ;
  • utiliser des capteurs myoélectriques IMES plus petits afin de permettre de rendre le bras plus compact ;
  • installer plus de capteurs et de puces dans le but de mieux capter et donc de mieux analyser les signaux neuronaux ;
  • améliorer la perception et le toucher pour créer de nouvelles sensations pouvant être captées par la prothèse afin que le patient ne se rende plus compte de la différence entre le membre réel et le bras bionique.
gqevgr.png

En conlusion, le bras bionique est une prothèse spécialement créée pour être contrôlée par un cerveau humain. 
Les nerfs sont les conducteurs des influx électriques se propageant dans le corps humains dans le but de transmettre les informations envoyées par le cerveau aux différents organes.
Grâce à ses conducteurs électriques naturels, et grâce à l'implantation d'électrodes, la liaison entre le cerveau humain et une prothèse artificielle, mais myoélectrique, est devenue possible.
Ainsi, grâce à cette invention, la vie des amputés devrait être amplement améliorée.

6 votes. Moyenne 4.33 sur 5.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site